Concerts Cartes blanches

Dans le cadre de ses résidences d’artistes, le Labo Flashback accueillera trois artistes-compositeurs lors de trois concerts “Cartes blanches” du 17 au 19 décembre : Medin Peiron, Julien Guillamat et Christophe Ruetsch.

Mardi 17 décembre à 19h : Medin Peiron.

Programme : L’image du son est une image aveugle
L’Enfern Musical (Medín Peirón, 2016) (12:00)
Prisme (Pierre Henry, 1973) (15:20)
Horizontale- verticale (Medín Peirón, 2019) (10:00)
Dedans-dehors (Bernard Parmegiani, 1977)

  1. En phase-hors phase (2:29)
  2. Jeux (5:10)
  3. Retour de la fôret (3:22)
  4. Métamorphoses (6:19)
  5. Lontain-proche (5:09)

Medin Peiron, pianiste de formation classique, est un compositeur électronique passionné par la culture du quartier barcelonais du Poblenou. Il est ainsi membre de l’Orquesta del Caos et co-organisateur du festival Zeppelin, consacré à la musique électroacoustique et à l’art sonore.

Mercredi 18 décembre à 19h : Julien Guillamat.

Programme :
Tubular Party  17’ (2018-19) acousmatique octophonique, commande de l’Opéra-Orchestre national Montpellier Occitanie
Surface Tension 15’ (2019) pour violoncelle et traitement électroacoustiques
Nouvelle pièce  ca. 15’ (2019) acousmatique, commande Flashback 64

Compositeur en résidence à l’Opéra – Orchestre national Montpellier Occitanie, Julien Guillamat compose principalement des musiques influencées par la tradition musicale française. Le grain, le timbre et la couleur du son forment les fondations de son oeuvre.

Jeudi 19 décembre à 19h : Christophe Ruetsch.

Programme :
hEARtafter (titre provisoire)
Concert / performance pour cœur samplé en direct et sons électroniques

Le coeur est une pompe indispensable à la mécanique humaine.
Le coeur produit un son.
Chaque coeur a son identité sonore, son rythme, sa fréquence.
Parfois, le coeur devient présent à notre perception.

En juillet 2018, Christophe Ruetsch créée hEARt, une installation sonore construite à partir d’enregistrements de battements de cœur.
En collaboration avec des artistes, techniciens et scientifiques, il explore le paradoxe du cœur à la fois vu comme une pompe, mécanique vitale de soupapes et de valves, mais aussi comme l’un des points névralgiques des émotions dans la culture occidentale.
Pour la soirée du 19 décembre, il propose une création musicale à partir des éléments sonores de l’installation, entre lyrisme abstrait et transe amniotique.
soundcloud.com/christophe-ruetsch

Christophe Ruetsch est un compositeur et un performer qui travaille avec toutes sortes de sons qu’il malaxe allègrement sur scène ou dans les studios de musique électroacoustique à l’aide de machines toujours plus anciennes. Depuis quelques années, il s’intéresse particulièrement au développement du travail en live, notamment par l’élaboration d’une lutherie électronique personnelle donnant lieu à des concerts et des performances axées sur le jeu en direct.