“Twin Peaks” est une création multimédia des compositeurs Jacopo Baboni Schilingi, Daniel Tosi et Alexander Vert. Inteprèté par Diego et Timothé Tosi. Création visuel de l’artiste Thomas Pénanguer.

Prospecter, innover, immerger

Twin Peaks pour violon, violoncelle, électronique et vidéo est une commande du CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) de Perpignan passée à l’association Flashback dans le cadre du festival Prospective XXIIème siècle, une manifestation annuelle initiée par le directeur de l’établissement Daniel Tosi. Spectacle multimédia inspiré par la série bien connue de David Lynch, Twin Peaks est un projet d’envergure d’une heure environ, qui entend lier la création sonore et les nouvelles technologies ainsi que renouveler le format traditionnel du concert. Les deux instrumentistes confrontés à l’outil numérique deviennent les personnages d’un scénario où le jeu instrumental n’est plus quelque chose d’exclusif et de limitatif : les interprètes parlent, déambulent, modifient leurs postures, manipulent les archets autant qu’ils jouent de leur instrument, le plus souvent sans partition.  

Un espace immersif

Avec ses deux interprètes-personnages, avec le son qui circule dans un espace réverbéré, Twin Peaks entend mettre tous les sens à l’affût en convoquant la vidéo de Thomas Pénanguer qui tresse finement le son et l’image dans l’osmose d’un souffle commun et invite l’auditeur à une immersion totale dans le spectacle. 

Une œuvre collective

Musicalement parlant, Twin Peaks articule trois mondes sonores différents, induisant des écritures et des expressions variées, toutes cependant reliées à la même thématique et faisant appel à l’électronique : Alexander Vert,  Jacopo Baboni-Schilingi et Daniel Tosi, les trois compositeurs en lice, ont joué le jeu en écrivant une partition nouvelle qui élabore, chacune à sa manière, un espace d’écoute et une perspective singulière de perception : œuvre collective comme il en existe peu, Twin Peaks est un regard nouveau sur la création sonore, une manière de confronter, à l’intérieur d’une même globalité, des styles et des sensibilités sans nuire pour autant à la cohésion d’ensemble du spectacle.  

Une co-écriture entre Twin Peaks, la pièce d’Alexandre Vert et Twen Tower, celle de Daniel Tosi, Who killed Laura Palmer de Jacopo Baboni-Schilingi fait l’objet d’une co-écriture avec les interprètes : « Ils m’ont fourni un cahier des charges très détaillé, qui précise les gestes, les déplacements, les situations de jeu qu’ils ont imaginés et auxquels j’ai apporté de la matière et du développement ». L’expérience est nouvelle pour le compositeur, qui articule de manière subtile l’écriture et l’improvisation et donne tout son sens au concept de « musique interactive » qui est au centre du projet de Twin Peaks.

Michèle Tosi.